Un pacte de progrès pour une politique de modernisation de la fonction publique
François Fillon
0 VOTES • 0 VUES


Un pacte de progrès pour une politique de modernisation de la fonction publique

1- Conduire rapidement une négociation associant tous les partenaires sociaux et portant sur la progression de carrière, la modernisation de la gestion des ressources humaines et la qualité de vie au travail au sein des différentes administrations. Réaffecter une partie des économies réalisées à l'amélioration des rémunérations.

2- Augmenter progressivement le temps de travail dans la fonction publique à 39 heures hebdomadaires, sur une base annualisée permettant aux administrations d'organiser les cycles de travail les plus adaptés à leurs missions et métiers.

3- Remplacer un départ d’agents publics sur deux en moyenne à l'échelle des fonctions publiques, ce qui permettra de réduire de 500 000 le nombre d’emplois publics en 5 ans tout en maintenant un niveau de recrutement significatif sur la période.

4- Simplifier et élargir pour les administrations le recrutement des contractuels de droit public, afin d'en faire un outil complémentaire au statut.

5- Mieux organiser la mobilité au sein et entre les fonctions publiques, en accélérant en particuliers le travail de simplification statutaire, ainsi qu’entre public et privé.

6- Instituer 2 jours de carence dans la fonction publique.

7- Récompenser le mérite et valoriser les compétences plus que l’ancienneté, que ce soit en termes de salaire, d’avancement, de promotion ou de changement d’affectation des agents publics.

8- Mettre en œuvre à compter de 2018 un grand plan de modernisation de la gestion des ressources humaines au sein des administrations, dans tous les domaines clés (recrutement, évaluation, formation, accompagnement des carrières, dialogue social).

9- Associer directement les agents publics à la réflexion sur l’administration de demain et la modernisation au plus près des services, en s'appuyant sur la révolution numérique.

10- Développer la qualité de vie au travail au sein de la fonction publique.


POUR
CONTRE