Pour préserver notre planète, transformer notre modèle de développement
Benoit Hamon
0 VOTES • 0 VUES


Au moins 50 % DE REPAS BIO ou issus des circuits courts seront servis dans la restauration collective.

J’appliquerai un taux de TVA réduit aux produits bio et j’aiderai à la structuration des filières de production biologique et équitable.

J’interdirai les PERTURBATEURS ENDOCRINIENS et proposerai des ALTERNATIVES

AUX PESTICIDES, en commençant par les plus dangereux

Je lancerai un plan d’efficacité et de SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE (isolation, transports en commun, véhicules propres). J’inciterai à la réutilisation des matériaux, à l’éco-conception, à des plans zéro déchet et à la sortie programmée de l’incinération

Je porterai à 50 % LA PART DES ÉNERGIES RENOUVELABLES dans le mix électrique d’ici 2025 en favorisant la production décentralisée et citoyenne d’énergie, avec un objectif de 100 % de l’énergie en 2050. Pour sortir du nucléaire à l’horizon d’une génération (objectif 25 ans), je fermerai les réacteurs en fin de vie durant le quinquennat et je garantirai les emplois du secteur énergétique.

Pour une FISCALITÉ PLUS VERTE, je modulerai la TVA en fonction de l’empreinte environnementale, je plafonnerai puis supprimerai progressivement les niches fiscales anti-environnementales en commençant par la fiscalité du diesel, en mettant en place une taxe carbone. Les ressources correspondantes seront rendues aux ménages et aux territoires.

En fin de mandat, les lois de finance devront être conformes avec les OBJECTIFS DE LA COP 21.

Pour préserver la BIODIVERSITÉ, je créerai un Conservatoire des terres agricoles afin de rendre opposables les schémas d’aménagement et de protection de la nature. J’agirai pour enrayer l’artificialisation des sols et l’étalement urbain. Je développerai le biomimétisme. 

Pour LUTTER CONTRE LES PARTICULES FINES dans l’air, responsables de plus 40 000 décès par an, je programmerai la sortie maîtrisée du diesel à horizon 2025 pour les voitures neuves.

Pour développer les NOUVELLES MOBILITÉS, j’offrirai des alternatives à la voiture individuelle.

Je donnerai la priorité à la rénovation et au développement du ferroviaire. Je confierai la gestion de l’écotaxe aux Régions. Je m’opposerai au niveau européen au 4e paquet ferroviaire qui entend intensifier la concurrence. Je refuserai la privatisation des aéroports régionaux.

J’inscrirai dans la Constitution la PRÉSERVATION DES BIENS COMMUNS environnementaux, comme l’eau et l’air.

Je veillerai au BIEN-ÊTRE ANIMAL en mettant en œuvre les préconisations de la commission d’enquête sur les abattoirs en s’assurant des conditions d’élevage et de transport et en développant des méthodes de remplacement à l’expérimentation animale.

J’organiserai des CONFÉRENCES DE CONSENSUS lorsqu’est établie l’existence d’un lourd impact écologique d’un grand projet d’investissement local ou national. Cela permettra l’émergence de solutions devant allier économie, social et écologie.


POUR
CONTRE