Lutter contre les causes des migrations
Jean-Luc Mélenchon
0 VOTES • 0 VUES


Émigrer est toujours une souffrance pour celui qui part. Les migrations sont un sujet trop sérieux pour les réduire à des surenchères et à des pulsions incontrôlées. La première tâche est de permettre à chacun de vivre chez soi. Pour cela, il faut arrêter les guerres, les accords commerciaux qui détruisent les économies locales, et affronter le changement climatique qui sera, sinon, pourvoyeur de centaines de millions de réfugiés climatiques.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

Gérer enfin les migrations à l'échelle internationale

Créer une Organisation mondiale des migrations liée à l'Onu pour renforcer l'action internationale aujourd'hui réduite au Haut Commissariat aux réfugiés de l'Onu et à l'Organisation Internationale pour les migrations

Organiser une conférence internationale annuelle sur les migrations, sous l'égide de l'Onu, combinant les réponses d'urgence, le soutien aux pays d'accueil, la préparation du retour des réfugiés et l'anticipation des millions de réfugiés climatiques des décennies à venir

Éviter aux migrants de devoir fuir leur pays

Arrêter les guerres par une diplomatie active et indépendante au service de la paix

Mettre fin aux accords commerciaux inégaux qui déstabilisent des pays entiers, détruisent les agricultures locales et empêchent le codéveloppement

Agir contre le dérèglement climatique par des transferts de technologies et l'aide financière et matérielle à la transition dans les pays les plus vulnérables

En Europe, sortir de l'impasse de Schengen et de Frontex

Renforcer les moyens civils de sauvetage en mer Méditerranée pour éviter les milliers de noyés

Refonder la politique européenne de contrôle des frontières extérieures et refuser la militarisation de la politique de contrôle des flux migratoires

Refuser l'accord Visa + adhésion contre migrants avec la Turquie

Construire un programme pour l'aide au retour des réfugiés qui le souhaitent lorsque la situation de leur pays de départ le permet

Assumer notre devoir d'humanité envers les réfugiés arrivant en Europe

Respecter la dignité humaine des migrants, leur droit fondamental à une vie de famille et accompagner les mineurs isolés

En finir avec le placement en centre de rétention d'enfants, même accompagnés de leurs parents

Construire des centres d'accueil aux normes internationales sur le modèle de celui de Grande-Synthe, pour proposer aux migrants des conditions dignes et des centres d'accueil des demandeurs d'asile pour les héberger le temps de l'analyse de leur demande

Réaffirmer et faire vivre le droit d'asile sur le territoire de la République, accueillir les réfugiés qui en relèvent, grâce à une administration adaptée à cette mission


POUR
CONTRE