L'égalité réelle pour les Outre-mer
Jean-Luc Mélenchon
0 VOTES • 0 VUES


Les Outre-mer sont la chance de la France. Ils pourraient être des pointes avancées de la planification écologique et du progrès humain. Au lieu de se développer de manière endogène, ils sont maintenus dans la dépendance d'un système inégalitaire d'économie de comptoir et de pauvreté de masse. La République doit vivre partout et pour tous !

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

Faire vivre la République, l'égalité, le métissage et le droit du sol contre le racisme et l'ethnicisme

Assurer la tenue démocratique du référendum d'autodétermination prévu en Nouvelle-Calédonie en 2018

Étendre la laïcité dans les Outre-mer, en appliquant la loi de 1905 là où elle ne l'est pas

Soutenir l'enseignement des langues et cultures d'Outre-mer pour ceux qui en font la demande, et mettre en valeur avec les populations la diversité des patrimoines culturels et linguistiques qu'apportent les Outre-mer

Faire des Outre-mer des territoires pilotes de la planification écologique

Élaborer et mettre en œuvre un plan d'autonomie énergétique de chaque territoire d'Outre-mer à partir des énergies renouvelables disponibles, terrestres (géothermie, solaire, éolien) et marines (éolien, utilisant les différences de températures…)

Faire des Outre-mer des territoires pilotes de l'économie de la mer, doter chacun d'eux d'au moins un lycée professionnel maritime et des formations supérieures nécessaires à ce développement

Préserver les trésors de biodiversité des Outre-mer (renforcer les moyens d'études et de protection)

Assurer l'égalité et la présence de l'État

Garantir la continuité territoriale (desserte de service public à tarifs réglementés), l'interconnexion régionale et le désenclavement intraterritorial (en Guyane notamment)

Engager un plan pluriannuel d'investissement et de développement des services publics (transports, éducation, santé, logement, culture)

Supprimer les exemptions fiscales bénéficiant aux ultra-riches pour les investissements outre-mer (notamment sur l'ISF)

Favoriser un développement endogène en rupture avec le modèle actuel d'économie de comptoir

Libérer les Outre-mer des monopoles privés et de la captation de la richesse par la rente en développant des circuits de distribution publics et la production en coopératives

Protéger les économies locales par un bouclier douanier : préserver l'octroi de mer et renforcer la protection commerciale des productions locales (taxe kilométrique pour promouvoir les productions locales, privilégier les importations à faible empreinte écologique, préférence commerciale pour les produits d'Outre-mer en métropole et en Europe, partenariats commerciaux équilibrés avec les voisins régionaux)

Atteindre l'autosuffisance alimentaire en soutenant le développement d'une agriculture écologique et paysanne et des filières de transformation agro-alimentaire locales

Faire des Outre-mer des leviers d'alternative à l'échelle mondiale

Faire des Outre-mer des pôles régionaux de codéveloppement : transfert de technologie auprès des pays voisins, aide logistique et scientifique, investir dans des établissements de formation de haut niveau (santé) bénéficiant à la fois aux étudiants ultra-marins et à ceux des pays voisins

Rejoindre les coopérations régionales dans une démarche de codéveloppement écologique, social et de progrès humain : par exemple l'ALBA pour les Antilles et la Guyane française, l'Afrique australe pour Mayotte et la Réunion, etc.

Construire des points d'appui des combats écologiques d'intérêt universel : appui à la préservation des forêts (Guyane pour l'Amazonie) ; appui aux populations du Pacifique et de l'océan Indien menacées par la montée des eaux ; défense des fonds marins contre la prédation pétrolière et la pêche industrielle


POUR
CONTRE