Mieux promouvoir la pratique du sport
Emmanuel Macron
0 VOTES • 0 VUES


Le sport doit être un loisir accessible à tous les Français, quel que soit leur niveau de vie, quel que soit le territoire où ils habitent. C’est un enjeu pour la cohésion de notre société mais aussi pour l’amélioration de notre système de prévention.

Nous négocierons la signature d’un accord national interprofessionnel visant à organiser et faciliter la pratique du sport dans les entreprises.

Au niveau des branches et des entreprises, nous encouragerons les organisations professionnelles et syndicales à développer des vestiaires pour les salariés, à signer des conventions avec des associations sportives locales voire à aménager des temps de pratiques sportive.

Nous inciterons les établissements scolaires et les associations sportives locales à se rapprocher pour garantir la continuité et la complémentarité des pratiques sur le temps scolaire et extrascolaire.

Nous favoriserons les partenariats pédagogiques pour promouvoir la pratique du sport et sensibiliser les élèves.

Nous encouragerons les mutualisations d’équipements sportifs. Par exemple, les établissements scolaires seront invités à ouvrir leurs gymnases aux associations, en soirée, le week-end ou pendant les vacances scolaires.

Nous mettrons en place des maisons du sport santé pour garantir un accompagnement personnalisé de nos compatriotes atteints d’affections lourdes (obésité, maladies cardiovasculaires, diabètes, etc.), mais aussi désireux de se remettre en forme.

Nous maximiserons les bénéfices du sport sur le maintien en bonne santé par la mise en place d’un suivi médicalisé à la pratique du sport.

Nous nous battrons pour permettre à tous de pratiquer une activité sportive.

Nous aiderons les clubs et les associations sportives à accueillir les personnes en situation de handicap. Nous adapterons les formations de l’ensemble des métiers du sport (éducateur physique, entraîneur, préparateur physique...) pour qu’elles intègrent un module santé et un module lié au handicap.

Nous rembourserons le coût des licences sportives des personnes atteintes d’affection longue durée qui se sont vues prescrire la pratique d’une activité physique par leur médecin.

Nous développerons les expérimentations, en lien avec les CAF pour créer des garderies de courte durée. Nous tiendrons ainsi mieux compte des contraintes des familles monoparentales et encouragerons le sport féminin.


POUR
CONTRE