Nous faciliterons l'accès au logement pour les jeunes et les actifs en mobilité
Emmanuel Macron
1 VOTES • 1 VUES


Aujourd'hui, les jeunes, notamment les étudiants, mais aussi les actifs en mobilité (saisonniers, CDD, en alternance ou en formation, stagiaires …) éprouvent de grandes difficultés à accéder au logement : leurs ressources financières sont faibles ou instables, l'offre de logements n'est pas adaptée (taille du logement ou durée de location non adaptée) et les besoins sont souvent immédiats.

Le logement ne doit pas être un frein aux études que l’on souhaite suivre ou à l’emploi que l’on souhaite rejoindre, surtout en début de carrière : des réponses adaptées et immédiates doivent être développées pour aider, au moins temporairement, à choisir et non pas subir son lieu de vie.

Demain, nous adapterons le marché aux nouveaux besoins des jeunes.

Nous construirons 80 000 logements pour les jeunes : 60 000 logements pour les étudiants et 20 000 logements pour les jeunes actifs.

Nous mobiliserons les bailleurs sociaux pour créer au sein du parc social des « logements jeunes » (objectif : 30 000 supplémentaires). Ces logements seront accessibles sans dépôt de garantie, sans demande de caution et pour un bail non renouvelable.

Nous créerons un bail « mobilité professionnelle » pour répondre aux besoins des actifs en mobilité temporaire (formation, période d'essai, stage).

Il s'agira d'un bail d'une durée de 3 mois à un an, destiné aux actifs en mobilité professionnelle et soumis aux mêmes protections réglementaires que le bail étudiant. Ce bail sans dépôt de garantie sera déployé dans certaines zones tendues où les logements sont aujourd'hui trop souvent détournés du marché locatif à des fins touristiques. Nous permettrons ainsi aux actifs en mobilité qui ont besoin d'un logement sur une courte durée d'accéder à une offre adaptée et disponible. 


POUR
CONTRE