Une justice plus efficace dans la prise en charge des mineurs
Emmanuel Macron
1 VOTES • 2 VUES


La justice des mineurs est une de nos grandes priorités car c’est là que se joue l’avenir des enfants en difficulté. Les mineurs sont des êtres en devenir. Il n’est pas question de baisser les bras et de les laisser entrer dans la délinquance. Nous voulons maintenir la double vocation du Juge des enfants, à la fois Juge de la protection du mineur et Juge pénal, en lui donnant les moyens de mener à bien sa mission. Aujourd’hui, le Juge des enfants se heurte avant tout au manque matériel de solutions de placements des mineurs.

Nous encouragerons auprès des conseils généraux le placement des mineurs non délinquants en assistance éducative dans les internats des collèges et des lycées avec un suivi renforcé. Si l’intégration auprès des autres collégiens et lycéens s’avère impossible, le mineur sera alors placé dans un foyer éducatif avec scolarisation à l’extérieur.

Dans les cas où la délinquance est malheureusement installée, le mineur sera placé dans un centre éducatif « fermé », c’est-à-dire que la scolarisation ainsi que les formations ont lieu dans le centre et que les sorties sont strictement contrôlées et soumises à autorisation.

Notre objectif est de mettre à disposition une centaine de centres éducatifs fermés (il en existe 56 aujourd’hui), efficacement répartis sur le territoire. Les mineurs criminels ou dangereux condamnés iront en établissement pénitentiaire pour mineurs.

Nous mettrons en place des programmes d’aide aux parents de mineurs en difficulté (groupes de paroles, conseils à l’éducation, aide à l’apprentissage du français pour les parents immigrés) dans les établissements scolaires. Les parents doivent être associés à la prise en charge efficace de leurs enfants et non pas sanctionnés.


POUR
CONTRE