Permettre à chacun de s’insérer sur le marché de l’emploi à l’issue de ses études supérieures
Emmanuel Macron
2 VOTES • 1 VUES


Nous faciliterons les choix d’orientation des étudiants.

Pour éclairer nos étudiants sur leur choix d’orientation, nous exigerons que chaque établissement de l'enseignement supérieur publie en toute transparence les taux de réussite et les débouchés professionnels, par formation, de ses anciens étudiants.

Chaque université affichera les prérequis de chacune des formations qu’elle propose.

Par exemple, pour une licence en sciences, ces prérequis pourront être des acquis minimaux en Mathématiques, en Sciences Physiques ou en Sciences de la Vie et de la Terre. Un lycéen ne disposant pas de ces prérequis pourra s’inscrire après avoir comblé ses lacunes, par des cours d’été ou par la validation de modules universitaires. Un « contrat de réussite » sera établi entre chaque étudiant et son établissement.

Nous garantirons une meilleure transition de l'enseignement secondaire vers le supérieur.

Nous transformerons l’enseignement secondaire, avec des modules spécifiques et un baccalauréat restructuré. En outre, nous encouragerons les partenariats entre établissements du secondaire et ceux du supérieur.

Nous agirons pour promouvoir la mobilité sociale et professionnelle.

Pour enrayer la sélection par l’échec, nous créerons des formations avec un véritable accompagnement pédagogique personnalisé, comportant des passerelles vers les filières plus spécialisées ou plus exigeantes.

Nous développerons la formation universitaire continue pour favoriser, tout au long de la vie, les mobilités professionnelles et les reconversions.

Nous revaloriserons la formation professionnelle via la création de 80 000 places supplémentaires dans de nouvelles filières courtes professionnalisantes proposées par les lycées, les universités, les établissements consulaires en lien avec les branches professionnelles.


POUR
CONTRE