Subordonner l'acquisition de la nationalité française à l'assimilation des étrangers
François Fillon
11 VOTES • 20 VUES


De même qu’il ne saurait y avoir d’admission durable au séjour sans perspective d’intégration, il ne doit plus y avoir d’acquisition de la nationalité française au bénéfice d’étrangers qui ne soient pas dans une démarche d’assimilation.
 
– C’est pourquoi je propose de rapprocher la procédure applicable aux conjoints de Français de la procédure de droit commun (naturalisation).


– Je propose que pour accéder à la nationalité française, un jeune né en France de parents étrangers en fasse le choix à sa majorité.
La France est une grande nation. Sur l’exemple du Canada, elle doit se doter d’une véritable politique d’immigration, adaptée à sa situation économique et sociale et donc à sa capacité d’accueil et d’intégration. Cette politique ne pourra être définie qu’après une révision constitutionnelle permettant au Parlement de définir chaque année, au vu de statistiques pertinentes, des quotas qui s’imposeront au ministre de l’Intérieur et aux préfets. En parallèle, le régime des prestations sociales pour les étrangers, mais aussi la mise en oeuvre quotidienne du droit d’asile et les règles fixées par Schengen seront profondément réformés.


POUR
CONTRE
Francois 25/09/2016
Excellent discours pour apprendre la langue de bois.
0 0