La Recherche et l'Innovation : entre dans la compétition et l'excellence
FRANCE 2022
3 VOTES • 2 VUES


– Retarder l’âge moyen auquel le chercheur public obtient un emploi à vie, après l’obtention du doctorat, avec comme contrepartie d’augmenter considérablement l’indépendance et les moyens de la recherche.

– Accroître la différence de traitement au profit des projets les plus prometteurs et des pôles d’excellence mondiaux tout en favorisant les possibilités de reconversion vers le privé.

– Systématiser les financements sur des bases compétitives aussi bien s’agissant des organismes financeurs qu’à l’intérieur des universités et au sein de leurs composantes.

– Attirer et accueillir dans les centres de recherche publics les meilleurs chercheurs étrangers, même pour des projets temporaires.

– Remettre les enseignants-chercheurs au cœur de la dynamique universitaire.

• Faire converger les statuts des enseignants et des chercheurs à l’université sur la base de l’annualisation de leur temps de travail, de leur évaluation et de leur collaboration. • Reconnaître la diversité des charges assumées d’enseigne- ment, de recherche et de responsabilités collectives entre enseignants-chercheurs ; accepter qu’y réponde une différenciation des salaires, des horaires et des carrières.

• Mettre en place des procédures d’évaluation régulières et transparentes des enseignants-chercheurs, dans le respect de règles déontologiques claires. Les enseignants devraient notamment être évalués par les étudiants.

– Renforcer massivement les passerelles entre la recherche publique et la recherche privée.


POUR
CONTRE