Abrogation de la loi Hadopi [et] « cotisation universelle » pour financer la création de contenus culturels immatériels
Jean-Luc Mélenchon
118 VOTES • 137 VUES


Plusieurs contributions invitent à soutenir et généraliser l’emploi des logiciels libres (notamment dans les administrations publiques).  

Les demandes d’abrogation de la loi Hadopi, mesure prévue dans L’Humain d’abord, s’accompagnent de diverses propositions complémentaires, par exemple une « cotisation universelle » pour financer la création de contenus culturels immatériels.

Une contribution pose la question de la limitation de l'influence des intelligences artificielles et de l’automatisation dans le monde du travail.


POUR
CONTRE
Patrice 10/09/2016
Créer une brigade de police et une législation adaptée aux inventeurs indépendants ou salariés qui sont systématiquement spoliés ou volés. Considérer une invention comme une propriété intellectuelle et non indusdustrielle comme l'a fait Rocard pour les logiciels. Il n' y a pas de raison qu'une chanson soit lieux protégée qu'un médicament contre le cancer.
0 0
Hélène 10/09/2016
La question sur la limitation de l'automatisation ne me paraît à sa place et sa formulation un raccourci abominablement simpliste. Je vote donc pour les deux premiers paragraphes et contre le troisième.
0 0
Samuel 09/09/2016
Pour à part pour le dernier point. L'automatisation, l'informatique et la robotique sont là pour retirer une charge de travail à l'humanité. Dans une société délivrée de la propriété privée des moyens de production, ce serait une aubaine. Cette aubaine serait rendue possible par le Salaire à Vie décrit par Friot.
0 0