L’apprentissage doit être centré sur la pédagogie plus que sur le disciplinaire.
Jean-Luc Mélenchon
181 VOTES • 1010 VUES


Le système Erasmus est jugé positivement mais aussi comme inégalitaire car dépendant des ressources des étudiant-e-s et de leurs familles. Une proposition recueillie suggère que tous les étudiant-e-s puissent aller un semestre à l’étranger sans frais. La condition étudiante est abordée afin de prolonger « l’allocation d’autonomie » de l’Humain d’abord, notamment via une allocation universelle ou un revenu de base. Certaines contributions recommandent la suppression de l’ENA. Des solutions alternatives comme la suppression du concours externe sont aussi proposées.

La question de la durée de la semaine de cours à l’école est évoquée : elle est en France parmi les plus longues de l’OCDE, à l’opposé des recommandations des pédiatres. La question de la bonne formation des enseignants est centrale pour beaucoup de contributeurs. Elle n’avait pas été traitée en tant que telle par L’Humain d’abord. Plusieurs contributions abordent différents aspects de cette question :

L’apprentissage doit être centré sur la pédagogie plus que sur le disciplinaire.

Sensibilisation aux apprentissages alternatifs (Montessori, pédagogies de la non-violence) ou ayant trait aux modifications sociétales actuelles (numérique, écologie, production / consommation alimentaire).

Des contributions visent à l’inclusivité de l’école par différentes mesures reprenant des propositions telles que l’accompagnement précoce des enfants de moins de 3 ans, ou remettre des enseignements manuels à l'école.



POUR
CONTRE
solveig 28/09/2016
Parce que vous pensez que le problème de l'apprentissage est un excès de discipline ? Vous avez de mauvais souvenirs de classe ? Ah, c'était avant mai 68.... Mais depuis, nous avons eu les enseignements de Françoise Dolto. Vous saviez pas ? On est pas prêt de remonter dans les classements internationaux avec des zouaves comme vous. Pauvres enfants de la France
0 0
yannl 24/09/2016
il reprend des mots comme "inclusivité" issus directement du traité de Lisbonne ... européiste !
0 0
Maïté 10/09/2016
Déjà arrêter les évaluations et les livrets qui vont avec en maternelle. Faire une évaluation continue en primaire, communiquée aux parents mais pas d'évaluation tous les trimestres ni les bulletins qui vont avec. Supprimer "Histoire" "Géo" "Sciences naturelles" jusqu'en CE1. Les commencer qu'en CE2. Ceci pour favoriser les pratiques artistiques et l'éducation physique. Privilégier en premier la langue française parlée et écrite. En deuxième : des bases solides en mathématiques adaptées au développement de l'enfant. Parler concret dans les textes officiels en laissant tomber les phrases à rallonge vagues et pompeuses qui font rire ( "jaune") les enseignants. Bref écouter le peuple, comme vous dîtes, Je signale que les méthodes Montessori et Freinet ont été inventées entre les deux guerres et que la société et les enfants ne sont plus les mêmes. Mais on peut s'en inspirer.
0 0
Maïté 10/09/2016
On ne peut pas entasser toujours plus de missions et de sujets d'étude à l'école. c'est un lieu d'enseignement, l'éducation doit se faire par les parents ou d'autres structures que l'école. Ce qui n'empêche pas de reprendre les moyens d'avoir une bonne relation entre enfants ou entre adultes et enfants à l'école.
1 0
Patrice 10/09/2016
Dissolution des grandes écoles qui deviennent des centres d'apprentissages pour l’obtention d'UVs. Donc, interdiction de recrutement selon la provenance de étudiants. Durcissement des épreuves du BAC (obtention du bac il y a 20 ans est l'équivalent d'une mention B ou TB aujourd’hui. Chaque enfant dont les parents ne payent pas d’impôts doivent avoir droit à la gratuité. Refaire passer les tests d'intelligence comme aux journées d'incorporation de l'armée. Toute note supérieure à 18, pour les pauvres, donne droit à des études et leurs frais, gratuits. Cantine gratuite dans les écoles selon le revenu des parents.
0 0
Jean-Marc MILHAUD 09/09/2016
La pédagogie est au service d'un transmission des savoirs et compétence. Si elle est un élément fondamental de l'éducation (érotisation des savoir, facilitation de la construction des représentations mentale) elle n'en est pas l'objectif final.
1 0