Une santé accessible à tous/toutes
Jean-Luc Mélenchon
140 VOTES • 202 VUES


La question de la dépendance fait l’objet de nombreuses contributions (conditions  d’accès et prise en charge dans les maisons de retraites ; statut de l’aidant ; organisation d’un service public dédié ; allocation handicap, etc.). Il est souvent souligné la nécessité de construire des propositions sur ces questions qui n’étaient pas traitées en tant que telles dans L’Humain d’abord. La question de la fin de vie et de l’euthanasie est également soulignée par de nombreuses contributions. Enfin, la lutte contre l’illettrisme doit également être prise en compte (proposition d’écrivains publics).

Déjà largement présente dans L’Humain d’abord, la nécessité d’une santé accessible à tou-te-s est récurrente parmi les contributions. Cela vise différentes questions : la répartition géographique des médecins, l’influence de l'Ordre des médecins, l’existence d’une médecine à deux vitesses, etc. Certains souhaitent promouvoir les médecines alternatives ou douces mais d’autres contributions sont, à l’inverse, très critiques.

Plusieurs contributions proposent de légaliser le cannabis, pour décriminaliser l’usage, améliorer la qualité des produits et permettre de taxer les transactions devenues légales. Cette proposition est souvent complétée par l’idée d’information accrue sur les drogues, et même sur tous les psychotropes (proposition d’assises des addictions : drogues, tabac et alcool), avec le rappel que ces derniers ont un impact sanitaire plus lourd que les drogues. Un contributeur souligne la nécessité de sortir la morale de ce débat, pour permettre de traiter réellement les problèmes d’addiction (cf. débat sur les salles de shoot). La sensibilité aux ondes électromagnétiques ou le rôle nocif des pesticides sont également abordés.


POUR
CONTRE
Michel 10/09/2016
Cela passe par des embauches relativement conséquentes dans les services de santé !!!
0 0
Patrice 10/09/2016
Dissolution de TOUS ces ordres créés par Pétain. Création d'une médecine préventive obligatoire avec suivi des recommandations pour les remboursements Sécu! Payer mieux les généralistes et moins les spécialistes. Obligation des hôpitaux privés à effectuer tous les actes des hôpitaux publics. Sinon, dissolution.
0 0
BERNARD 09/09/2016
La santé pour tous, oui mais...!! reprise en mains des comptes de la CPAM et des AF, contrôle et répression des abus et malversations en tout genre...!!
1 0