Les quatre piliers de la planification écologique
Jean-Luc Mélenchon
185 VOTES • 314 VUES


De très nombreuses contributions insistent sur quatre dimensions centrales de la planification écologique :

La diminution de notre consommation d’énergie, et pas uniquement de la production via des énergies renouvelables ; agir sur l’isolation thermique des bâtiments ; double axe économies d’énergie/passage à un mix énergétique renouvelable local (cf. Ademe et Négawatt).

La modification de nos habitudes de transports : développer les transports en commun et doux, réduire les trajets quotidiens (surtout en voiture individuelle) en rapprochant domicile et lieu de travail.

La réorganisation de la gestion des déchets dans le pays à travers une politique de soutien au recyclage plus systématique, au développement des consignes, à l’économie circulaire (cf. plan « Zero Waste »).

Enfin, plus de 26% des contributions concernent la nécessité d’une transition écologique et sociale globale du système agro-alimentaire (pour une agriculture paysanne, écologique, rémunératrice, relocalisée, économe en énergie et intrants, autonome au niveau des fermes ou d’un système territorial local). La suppression des pesticides apparaît à de nombreuses reprises puisqu’il s’agit d’un enjeu de santé public décisif. 


POUR
CONTRE
solveig 28/09/2016
OK, ce ne sont pas des propositions, mais une reprise des idées postées sur votre site où vous demandez à des internautes et trolls de tous poils d'écrire le programme pour vous. OK OK ! Ce qui signifie que vous n'avez aucune idée visionnaire à proposer pour l'avenir de la France. Remarquez, dans la mesure où tous les mots que vous employez sont des mots à signification floue, ce n'est pas surprenant. Et comme disait la grand-mère de Martine Aubry : "Quand c'est flou, c'est qu'y a un loup !"
0 0
Patrice 10/09/2016
Créer une agence de l'énergie globale: consommation, économie, choix et approvisionnement. EX: L'EDF finance les isolations en continuant à faire payer le proprio jusqu'au remboursement.
0 0
Laurent Mendras 09/09/2016
la planification écologique est indispensable: la production industrielle dvra dans les concepts ,les process intégre de façon générale l'environnement .La production "objets inutiles-gadget doit cesser . nouvelle paysannerie respectueuse de l'eau de l'air et des sols :l'abandon des pesticides est une nécessité absolue.
0 0
Guillaume 09/09/2016
Entièrement d'accord avec JLM sur ce sujet.
0 0