Lancer un plan massif pour la formation continue des enseignants
Benoit Hamon
7 VOTES • 23 VUES


C’est, enfin, un contrat avec les enseignants – et en particulier ceux qui sont en première ligne là où l’École est devenue le dernier service public – que je veux passer.

La société française a besoin que ses enseignants l’aident à relever deux défis : le défi des difficultés d’apprentissage d’1 enfant sur 5 et celui de la transmission des valeurs de la République et de laïcité.

Deux défis qui appellent un changement en profondeur du métier enseignant. Nos enseignants doivent pour y répondre prendre en charge, au-delà des tâches d’enseignement, des tâches de nature éducative, d’encadrement, d’animation de projet, de construction de dynamiques collectives. C’est ainsi qu’à la fois, nous améliorerons les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignants ; c’est ainsi que nous lutterons contre la souffrance au travail de bon nombre d’enseignants dans les écoles, collèges et lycées.

Pour mieux répondre aux besoins d’apprentissage des élèves et pour lutter contre cette souffrance au travail, je lancerai un plan massif pour la formation continue des enseignants. En fonction de son ancienneté et des besoins qu’il exprimera, chaque enseignant bénéficiera tous les ans de 3 jours, 5 jours ou 10 jours de formation. C’est le premier engagement que je prends face aux enseignants.

Le deuxième engagement que je prends vis-à-vis d’eux, c’est celui d’accélérer le mouvement de revalorisation salariale et des parcours de carrière. Les responsabilités que chacun acceptera de prendre, au sein de son école, de son collège, de son lycée, seront systématiquement prises en compte et reconnues.

Mon troisième engagement : nous en finirons avec les réformes venues d’en haut. Je mettrai plus de démocratie dans le fonctionnement des écoles, des collèges et des lycées. Nos enseignants sont les premiers compétents pour décider comment il convient de répondre aux besoins de leurs élèves. Ils seront demain davantage qu’aujourd’hui parties prenantes des décisions qui les concernent.    

http://www.benoithamon2017.fr/2016/08/29/discours-de-benoit-hamon-du-28-aout-2016-a-saint-denis/


POUR
CONTRE