Nouveau mode d’orientation et d’affectation en fin de troisième
Benoit Hamon
10 VOTES • 15 VUES


C’est un contrat avec les élèves que je veux passer.

Permettre à chaque élève de trouver sa voie, de l’emprunter et de s’y épanouir, permettre à chaque élève de se construire comme citoyen et d’être fier de lui, c’est la mission première de l’École. Et c’est pourtant la mission qu’elle ne remplit pas.

L’enfant doit apprendre à devenir élève, à s’inscrire dans ce collectif qu’est la classe, à intégrer des règles, à comprendre ce qu’on attend de lui et à tenter de s’en approcher. Dans une société qui a laissé se dégrader l’image du maître, les élèves doivent, même lorsque les adultes ne le font pas, respecter leurs enseignants. Dans un monde où l’information est directement accessible à chacun, où les sources de la désinformation se multiplient, où il faut plus que jamais savoir faire preuve d’esprit critique et d’indépendance, les élèves doivent avoir confiance dans les apprentissages qui leur sont proposés. Voilà ce à quoi je leur demande de s’engager dans le cadre du nouveau contrat social que je leur propose.

Vis-à-vis d’eux, je prends un double engagement.

Tout d’abord, la reconnaissance de toutes les formes de réussite scolaire et pour cela un nouveau mode d’orientation et d’affectation en fin de troisième, fondé non plus sur les résultats dans les matières générales mais sur les capacités, dans leur diversité, développées par chaque jeune. Rejoindre l’enseignement technologique sera un choix et une fierté. Rejoindre l’enseignement professionnel sera un choix et une fierté. Rejoindre l’enseignement technologique ou l’enseignement professionnel sera le gage d’un accès à la qualification et à l’emploi.

Mon deuxième engagement : l’Éducation nationale offrira à tous les écoliers et à tous les collégiens qui le souhaiteront une aide gratuite aux devoirs pour que tous soient égaux devant le travail hors de l’école. L’aide aux devoirs doit être une véritable mission de service public.

http://www.benoithamon2017.fr/2016/08/29/discours-de-benoit-hamon-du-28-aout-2016-a-saint-denis/


POUR
CONTRE