La place du dialogue social
FRANCE 2022
34 VOTES • 33 VUES


- Offrir le choix dans chaque branche entre l’obligation de tous les salariés à adhérer à un syndicat ou la limitation de l’application des accords aux seuls syndiqués.

- Renforcer impérativement les règles de la représentativité des partenaires sociaux.

- Permettre les référendums au niveau des entreprises.

- Assainir les règles de financement des organisations syndicales et patronales, afin que leurs ressources dépendent des seules cotisations des affiliés, sur le modèle des syndicats nordiques. Il n’est pas normal qu’une partie des prélèvements sociaux viennent alimenter le financement des partenaires sociaux, syndicats et organisations patronales, à travers notamment les gestions paritaires de la formation professionnelle, des caisses de retraite, du 1 9.0 logement. Certifier et publier les comptes des syndicats et des organisations patronales.

- Confier à l’État la gestion des principales prestations sociales, notamment la maladie et la vieillesse avec optimisation des frais de fonctionnement et de gestion.

- Transformer le Conseil économique, social et environnemental en un conseil consultatif représentant les générations futures, avec des membres de moins de 30 ans tirés au sort.


POUR
CONTRE
Invité 25/02/2017
La proposition de conditionner l’application des accords de branches ""Offrir le choix dans chaque branche entre l’obligation de tous les salariés à adhérer à un syndicat ou la limitation de l’application des accords aux seuls syndiqués."" sera vraiment révolutionnaire.
0 0